Quel recours contre un rapport l'ASE

Sujet vu 19852 fois - 45 réponse(s) - 2 page(s) - Créé le 01/08/07 à 10:50
> Droit Civil & familial > Service sociaux


pragma, Savoie, Posté le 01/06/2016 à 23:25
4466 message(s), Inscription le 08/02/2008
Modérateur
Ce qui est normal, c'est que l'ASE se mèle de ces affaires et heureusement qu'elle existe !

__________________________
Ce qui peut sembler évident sur le plan humain ne l'est pas forcément sur le plan juridique et/ou fiscal. Bien à vous.

Poser une question Ajouter un message - répondre
Protecteur 88, Posté le 02/06/2016 à 00:14
11 message(s), Inscription le 30/05/2016
Je suis bien d'accord avec toi mais certains des membres de l'ase font une préférence avec une des parties la plus part du temps sans être pour l'intérêt de l'enfant pour mes enfants c'est pas le cas car l'ase ainsi la juge laisse depuis toujours ou ils ont vécu des dangers très grave à ce jour mes enfants sont toujours ou il y a les dangers franchement je sais pas pourquoi je continue à me bat pour mes enfants car l'ase ont tout faire pour me retirer tout mes droits il y a deux ans si j'aurais pas appelé le 119 mes étaient âgé de 2ans et et le second 6mois je sais pas si il serai encore en vie car ils vivaient et dormaient dans les excréments d'animaux et mangeaient des aliments très périmé et que l'ase refusé de m'écouter je remercie le 119 mais pas ce service l'ase de saint die les Vosges rue d'Alsace car c'est des montres qui devraient pas être dans cette profession car ils ont laissaient passé une tentative de viol sur mineurs interdit par un jugement au moment des faits heureusement que j'ai empêcher ceci.bref vue la gueule de l'assistance sociale elle ressemble à une salope car car elle me donné rendez elle était très maquillée et en très mini jupe vous voyez le style

Solene75, Posté le 10/10/2016 à 20:10
1 message(s), Inscription le 10/10/2016
Moi aussi j'ai eu ce cas de placement mais chez son père d'un de mes enfants (le premier âge de 12 ans). J'étais logee dans un appart plutôt petit il est vrai, de type associatif mais durable, et en 3 ans de congé parental elles (les ase de Olga Spitzer) m'ont plutôt foutu la paix jusqu'à ce que je veuille sortir de cette période transitoire, pour me remette à travailler et vouloir entamer les procédures voulues pour changer de logement auprès de ma mairie..Dès lors j'ai vu s'abattre sur moi une pluie d'accusations, entremêlés d'attaques personnelles. Elles voulaient me voir plus que jamais (alors que je travaillais), m'imposer une TISF et très franchement déjà que cette reprise du travail au bout de 3 ans n'était pas simple, que j'avais juste le temps pour moi et mes enfants elles ne m'ont jamais laissé de repit. Elles se sont même carrément introduites chez moi alors que j'étais au travail un midi et où mon fils de 12 ans dejeunait seul... Quoi qu'il en soit je n'ai pu me défendre de rien devant la jeune juge des enfants du tgi d'Evry Mme A.J qui place apparemment les enfants comme elle va s'acheter un gateau à la boulangerie...Méfiez vous, faites attention, prenez un avocat (pas de la juridiction si possible)!!! Je sors ce témoignage pour les prochaines victimes car je sais que pour moi c'est foutu.

Libertad02, Posté le 15/01/2017 à 20:28
1 message(s), Inscription le 15/01/2017
Lisez le rapport de la Cour des Comptes de 2009 sur la protection de l'enfance, vous aurez des surprises... Et au modérateur qui doute des chiffres, lisez-le aussi, ils sont écrits dedans!!! Les 6 000 Euros par enfant, ce n'est pas une légende, c'est la vérité!!!
L'ASE a besoin de cet argent pour fonctionner ( il faut bien les payer tous ces psychologues, ces secrétaires, directeurs, éducateurs, ces voitures de fonction, ces jardiniers, ces cuisinières, ces femmes de ménages - pour les foyers -, ces familles d'accueil, etc...!!! L'Etat ne paye pas directement!!! C'est le Conseil Général qui verse l'argent à l'ASE ( qui est une de ses structures interne comme par exemple la DDE ). Donc l'ASE fait des placement abusifs pour que l'argent rentre dans ses caisses...
Ne soyez pas naïfs!!!

jodelariege, Ariège, Posté le 15/01/2017 à 20:46
649 message(s), Inscription le 04/02/2015
bonsoir avez vous des exemples concrets de placements abusifs à nous proposer,?

pragma, Savoie, Posté le 15/01/2017 à 21:07
4466 message(s), Inscription le 08/02/2008
Modérateur
Bsr Libertad,
Oui 4je doute toujours de vos paroles quand vous prétendez qu'un enfant placé RAPPORTE 60.000 euros au conseil régional et aux structures d'accueil.
Cela ne rapporte pas mais coûte cher aux contribuables dont vous faites peut-être partie.
25.000 € en famille d'accueil.

D'ailleurs ici vous écrivez maintenant 6000 et plus 60000.

__________________________
Ce qui peut sembler évident sur le plan humain ne l'est pas forcément sur le plan juridique et/ou fiscal. Bien à vous.

euguidroit, Posté le 10/03/2017 à 16:09
2 message(s), Inscription le 10/03/2017
Bonjours,
Je vois que quelque soit le département l'ASE fait beaucoup de dégât.

Je voudrais dire demander au école ou les assistantes sociales font des rapports de demander une copie, en cas de refus saisie la Commission d'accès au document administratif. Relancer l'école pour avoir le document. si refus saisissez le tribunal administratif en référé mesure utile. Ne signer jamais un document sans l'avoir lu voir lu ne signer jamais les propositions des services sociaux sous aucun prétexte. Vous n'avez pas d'obligation de vous rendre à un rendez-vous sauf si c'est le juge qui vous convoque. Si les services sociaux vous menaces de vous envoyez au tribunal pour enfant prenez un bon avocat. demandez à votre avocat n’assistez au synthèse des assistantes sociales. Demandez que votre avocat vous lise le rapport. menacez verbalement l'assistante sociale de diffamation afin qu'elle modifie son compte tenu pour qu'il soit réelle et non absurde à défaut Portez plainte pour diffamation. ETC bon courage trouver un député ou un sénateur pour lui parler du problème ASE afin que de nouvelles lois soient votés pour changer la donne.

jodelariege, Ariège, Posté le 10/03/2017 à 17:28
649 message(s), Inscription le 04/02/2015
bonjour,les avocats n'ont aucunement le droit de participer aux synthèses ASE ni PJJ; de plus ceux qui critiquent les services sociaux seront les mêmes qui diront"mais que font les services sociaux?," quand une mère aura tué son bébé ou un père aura balancé son enfant dans la machine à laver....de quelles nouvelles lois voulez vous que les députés et les sénateurs s'occupent? il y a la protection de l'enfance ,de la jeunesse...toutes les lois sont là mais les familles en difficulté sont de plus en plus nombreuses et le personnel de + en + restreint;je ne vois aucun intérêt aux travailleurs sociaux de faire de fausses déclarations;ils n'ont pas de prime aux fausses déclarations.ils font leur travail le mieux qu'ils peuvent avec des personnes qui leur sont hostiles car ces personnes ne se rendent pas compte de leurs difficultés
mais si ces personnes se rendaient compte qu'elles mettent leurs enfants en danger ,il n'y aurait plus de services sociaux...

euguidroit, Posté le 13/03/2017 à 10:51
2 message(s), Inscription le 10/03/2017
Bonjour,
Il y a vraiement des choses à faire ! Quand un famille ne pause pas de soucis et que la délation est bien là ! que les services sociaux après avoir vu et revu cette famille ne trouve rien à dire car cela se passe correctement pourquoi insister ??? "dans un de mes cas une femme avec deux enfants dys/autisme. Les enfants ont une chambre chacun, du mobilier correct, propreté très bien, soins en rapport avec les prescriptions, des loisirs, des vacances. La mère travaille gagne correctement sa vie, aucun vise !!! j'ai d'autre cas comme celui là. Dans cette commune, il y a des gamins qui ont pas le quart et qui se font battre par le père ou le beau-père et même chômage plus alcool. C'est la mère seule qui reste dans le collimateur des gens de l'ASE. Chercher il y a un problème la discrimination sur deux points : les enfants différents et le fait qu'il y a qu'un seul parent... il faut changer la donne pour ses familles monoparentale qui font correctement le job de parent.

Pour avoir se discourt vous êtes un ASE...

Je ne suis pas contre l'ASE je suis pour que les enfants en vrai dangers soit aider pas les personnes qui n'en ont pas besoin. Les quatre garçons que je croise eu ont des vrais besoin ainsi que le couple derrière chez moi trois enfants pauvretés alcool et misère mais dé-fois il faut ouvrir les yeux dans le cas de cette femme il y a rien. Comme une autre femme qui vient d'avoir un bébé avec un petit poids elle reçoit la visite des services tout les deux jours elle vie en couple et le père est éducateur pas de problème et bien l'ASE perd son temps encore pendant que des pauvres gamins meurent de coup d'autre perdre le temps...Tapez votre texte ici pour répondre ...

jodelariege, Ariège, Posté le 13/03/2017 à 12:13
649 message(s), Inscription le 04/02/2015
bonjour comme vous semblez avoir de bons arguments pourquoi ne pas passer le concours ou les examens vous même pour entrer à l'ASE?je pense que vous serez d'un bon secours....

sabfidj, Posté le 16/03/2017 à 00:08
3 message(s), Inscription le 16/03/2017
Gros problèmes avec olga spitzer Nanterre. Y a t il un recours? N hésitez pas à laisser un message .pourquoi ne pas se mobiliser ensemble.

sabfidj, Posté le 16/03/2017 à 00:10
3 message(s), Inscription le 16/03/2017
Gros problèmes avec olga spitzer Nanterre. Y a t il un recours? N hésitez pas à laisser un message .pourquoi ne pas se mobiliser ensemble.

sabfidj, Posté le 16/03/2017 à 00:10
3 message(s), Inscription le 16/03/2017
Gros problèmes avec olga spitzer Nanterre. Y a t il un recours? N hésitez pas à laisser un message .pourquoi ne pas se mobiliser ensemble.

almeyasa, Posté le 22/05/2017 à 22:29
1 message(s), Inscription le 22/05/2017
Bonjour,nous sommes parents d'une fille encoprésique depuis l'age de 4 ans,elle en a 10 aujourd'hui.Le médecin scolaire a fait appel aux services sociaux parce son IMC est à la limite de la courbe et que ma fille était en danger.Deux assistantes sociales sont venues chez nous,nous on poser des questions et ont constater qu'il n'y a aucun problème et que nous faisons tout ce qu'on peut,médecins,psychologue,etc..pour l'aider.
On a quand même été convoqué par le juges des enfants,il nous a lu leur rapport et c'est sous le choc qu'ont a écoutés leur ramassis de conneries,que des mensonges,du dénigrement,que de la merde!!!Heureusement que le juge nous a écoutés et je pense nous a crus.Mais on en a pas fini avec l'ASE,ils vont m'entendre et je compte bien ne pas les laisser s'en tirer comme ça,détruire des familles gratuitement,elles ont que cela à foutre.

marcus15, Seine-et-Marne, Posté le 24/05/2017 à 12:35
1 message(s), Inscription le 24/05/2017
Bonjour j ai deux enfants placé je devais les voir samedi de 11h a 15h pevue depuis plus un mois courrier a l appuie, je les vois une heure mercredi et apres un rdv avec leur service il me dise que le rdv de samedi est supprimer pour motif que leur ass espoir est fermer alors que devant le juge ont a fait la demande de les voir le samedi qui a ete acorder par le juge pour ne pas perdre mon travail qui est bien pertuber par le placement , que faire ils ne respecte pas les enfants ni les parents ont n en peut plus sos au secour

lilou2010, Orne, Posté le 16/06/2017 à 18:31
2 message(s), Inscription le 16/06/2017
ma fille a été placée abusivement par l' ASE sois disant pour la protéger car harcelée à son collège suite a cela j'ai déménagé afin de mettre ma fille en sécurité et je lui est trouvé un collège pas loin de mon nouveau logement et eux que font ils elles se sont pointée vers 20h30 le jeudi 8 decembre 2016 et l'on enfermée deux mois en psychiatrie et ensuite au foyer elles ne veulent pas me la rendre elles disent que ma fille a des problèmes qu'ils inventent eux memes et des symptomes médicaux du au effet indésirables du valium et autres anxiolytique car bizzarement se sont tous les memes symptomes psychologique dans toutes les affaire de( placement abusive d'enfants) symptome la plupart provoqué par les médicament et l'éloignement famillial et je dois rien dire car quand les parents osent aller contre leurs avis sois on vous colle une O.P.P sur le dos ou sois on vous colle une expertise psychiatrique aucun avocat ne veut me défendre ils ont tous peur ou est la justice la dedans ou sont les droit des parent quand le gouvernement vas t'il faire quelque choses et quand allez vous cesser de briser des familles entières car ceci n'est qu'une question de pognons oui je suis en colère quand je vois des enfants qui sont maltraité enfermé battu et qu'on les laisse a leur parents cela me dégoutes de la justice française ...

Kat26, Drôme, Posté le 01/07/2017 à 11:25
1 message(s), Inscription le 01/07/2017
Bonjour je suis victime d'un placement plus que abusif il n'y a rien du tout dans mon dossier qui justifie le placement de mes deux enfants de 9et 12 ans. Des punitions écrites que je leur ferais faire que les services sociaux jugeaient de maltraitance et que la famille d accueil leur fait faire aujourd'hui plus soit disant que je les aurais éloigné du pere mais celui ci est parti à l étranger refaire sa vie et plus de nouvelles enfin plusieurs choses comme celles-ci qui ne tiennent pas la route ! Un abus de pouvoir qui ne peux plus durer ! Moi je propose d organiser une manifestation mais pas au hazard mais pendant une émission télé extérieur voir un reportage en direct ou la télé serait présenté mais tournée en direct et intervenir à ce moment là ce faire passer pour spectateur mais bien sûr à plusieurs il faut être nombreux et s'exprimer à ce moment là devant la télévision ! Voilà ce que je ferai moi car les manifestations ne les touche pas !

Ajml, Posté le 25/12/2017 à 19:56
2 message(s), Inscription le 25/12/2017
Bonsoir à tous, la politesse est déjà une chose que les services sociaux ignore...
Les rapports de leurs contrôles d'état est alarmant, de plus allez voir monsieur qui modère l'avarie d'un système acteur juge et partie, ce qui est l'inverse des droits de l'homme, pour ma part un éducateur à défendue son rapport suite aux aveux à la même audience de des violences de la mère de mes enfants, situation pour eux, la juge à placé les enfants chez la mère puisque le troisième rapport protégeait la maman, cela fait 3 ans que les services sociaux me parle de conflits de loyauté, mais là sur le jugement il y a aveux de la mère pour les 6 premier mois écrite "douches froides, enfermer mes enfants dans leurs chambres et faire pipi dedans, claques" bref le jugement cite des délits, mais suit le rapport d'un éducateur qui a défendue malgré tout son rapport... La cour d'appel pour dans un ans, des enfants continuant d'être maltraités, un apase qui m'appelle et qui me disent être bien embêté mais qui ne se remet pas en question face à une femme qui les à bien manipulée, le premier rapport était le même, le problème est bien là,pas de contrôleur pour ses services, ni de compétences, pas assez de moyen puisque submergé par leurs propres erreurs, je regarde la situation avec désespoir, avec calme, mais je trouve ces services peu professionnel et pas digne d'une démocratie, ils fabriquent eux même des adolescents qui seront perturbés par leurs actions incohérentes, je conçois que 6000 euros ou même 10000 est pas un sujet, le chiffre ne compte pas pour sauver un enfant de la violence, mais je le répète, peux les rapports parlent... Avoir des arguments pour une choses efficace monsieur est honorable, mais c'est pas le cas, allez voir les familles d'accueils, elle même relatent beaucoup de problème dans vos services par laxisme !! Ayez du courage monsieur. Et ne sert à rien de citer aux citoyens votre mission comme argument de votre efficacité, ça c'est un objectif et vous ne pouvez être juge de cela. Merci et bonne soirée

Ajml, Posté le 25/12/2017 à 20:01
2 message(s), Inscription le 25/12/2017
Et je rajoute que cela submerge les cours d'appels malheureusement, un juge des enfants n'ira pas contre un rapport, il travaille sur la base de ce qu'il a demandé.
C'est le chien qui se mord la queue au final, et cela profite aux services par les subventions sur le nombres de leurs actions et pas sur l'efficacité... Et c'est bien là le problème, aucune entreprise ne serait viable sur un principe comme cela.

Mere en colère, Posté le 19/02/2018 à 09:16
1 message(s), Inscription le 19/02/2018
Mon CAS n'est peut être pas aussi dramatique que celui d'enfants placés abusivement, mais depuis 4 ans, ma fille a fait objet de 3 signalement ou plutôt appels anonymes calomnieux. Après un classement sans suites il y a à peine 6mois, un nouveau prétendu appel anonyme, qui désigne clairement ma mère comme auteur de ce dernier m'a été lu par mon assistante sociale.qui dit l'avoir "intercepté" sachant que j'avais fait appel à des éducateurs travaillant avec l'école de ma fille était en cours. Elle m'a lu le résumé de cet appel, précisant toujours "selon l'APPELANTE". L'appel dénonce des manquements graves (dont les éducateurs, l'assistante sociale, l'école, voisins, aide à domicile peuvent témoigner de la fausseté des ces accusations) mais au lié de suivre la procédure normale, de faire une évaluation de la situation de ma fille pour voir s'il y a danger ou non) Elle prétend que peu après cette évaluation classée sans suites, on ne pourrait en faire une nouvelle et que devais demander moi-même une mesure éducative. Cette histoire me semble plus que louche, pour appuyer la "nécessité"d'une mesure éducative, l'assistante sociale à rédigé un rapport à charge en soulignant ma colère et indignation suites à ces mensonges et l'impossibilité de faire une évaluation qui aurait donné lieu à un classement sans suites. (de façon honnête). Quand j'ai appelé la personne en charge du dossier, elle m'a dit qu'il y aurait eu une évaluation, puis le lendemain, après lui avoir dit qu' il y a pas eu, elle m'a dit qu'il s'agit d'un conflit familial et m'a nommé des raisons floues et hasardeuses "aide pour l'éducation ou la scolarité de ma fille) Les éducateurs "de quartier" ne jugeaient pas nécessaire d'intervenir dans l'éducation de ma fille mais de faire une médiation entre ma mère et moi. Ils ont notamment dit que si cette dernière serait infructueuse, il faudrait rompre tout contact avec ma mère. Cette phrase est repris dans le résumé de l'appel, "que je comptais rompre tout contact entre ma mère et ma fille" alors que j'ai clairement dit que je ne ferais jamais cela. Je n'ai pas non plus "menacé" ma mère de le faire, même pas cette "solution" drastique m'a traversé l'esprit.


Ajouter un message - répondre 

PAGES : [ 1 ] [ 2 ]