Accusé de viol par une ex

Sujet vu 460 fois - 5 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 25/09/17 à 21:48
> Droit Pénal > Procédure pénale


nico64121, Pyrénées-Atlantiques, Posté le 25/09/2017 à 21:48
8 message(s), Inscription le 25/09/2017
Bonjours,

Il y a quelques mois, 2.5 pour être précis, j'ai eus une aventure d'un soir avec une fille. La relation n'as malheureusement pas pu aboutir car étant ivre j'avais une panne. Cependant elle c'est faite dans le plus grand des consentements (je t'aime à la fin m'a-t-elle dit, aucune résistance pendant, des sourires mêmes...).

Cependant pensant qu'elle pensait la même chose, je n'ai plus renoué contact avec cette personne pendant 2 mois.
Puis cette dernière ce retrouve dans la même classe que moi (Bac +2) et m'envoie un message en me traitant de tous les nom auquel je ne donne évidement pas suite à 2 reprises.

Récemment elle vient me voir pour me dire qu'elle a déposé un plainte pour viol à mon égard. Je suis dans l'incompréhension et la panique la plus total, et j'ose même penser qu'elle bleufe.

Pouvais vous m'aider, ais-je mes chances ?

Poser une question Ajouter un message - répondre
pragma, Hérault, Posté le 25/09/2017 à 22:05
3872 message(s), Inscription le 08/02/2008
Modérateur
Bonjour,
Sans constat médical, sans preuve, sans témoignage. Cette plainte pourrait être classée...
Si vous avez confirmation de cette plainte, prenez vite un avocat pour contre attaquer.
Avez vous des témoins de votre "flirt" ?

__________________________
Notre passé ne doit pas être un boulet à traîner, mais un tremplin pour construire notre vie et devenir plus responsable !

nico64121, Pyrénées-Atlantiques, Posté le 25/09/2017 à 22:10
8 message(s), Inscription le 25/09/2017
j'ai effectivement un témoin mais qui a simplement lu les messages envoyés avant l'acte, malheureusement il ne réside plus dans la même ville.
Comment avoir confirmation de la plainte sans se faire réveiller à 6h du matin par la police lors d'une perquisition ?
Car même si c'est du bleufe je pense que ça lui fait plaisir de me voire paniquer. Et donc elle ne me diras rien.

SJ4, Posté le 25/09/2017 à 22:36
141 message(s), Inscription le 12/12/2015
pour contre attaquer en dénonciation calomnieuse, pas en diffamation, voir http://www.loi1881.fr/denonciation-calomnieuse-diffamation-non-publique

nico64121, Pyrénées-Atlantiques, Posté le 25/09/2017 à 22:41
8 message(s), Inscription le 25/09/2017
merci SJ4, donc si j'ai bien compris son seul témoignage ne peut pas suffire à me faire couler ?

nico64121, Pyrénées-Atlantiques, Posté le 25/09/2017 à 22:47
8 message(s), Inscription le 25/09/2017
Donc quelle est la stratégie car je vois la personne demain, dois-je lui demander simplement si la plainte est réel (réponse probablement d'aucune valeur véridique), lui dire que c'est de la dénonciation calomnieuse et qu'elle a aucune chance ? Car elle n'as pas l'aire très compréhensible et elle me met tous ces problèmes sur mon dos (tentatives de suicide, que je soupçonne de mytho).


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]