Refus d'indemnisation par assurance

Sujet vu 243 fois - 0 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 23/02/17 à 15:28
> Droit de la Consommation > Litiges


VALLY92, Aisne, Posté le 23/02/2017 à 15:28
21 message(s), Inscription le 05/11/2011
Bonjour.

J'essaie d'obtenir la prise en charge de loyers suite à un dégât des eaux m'ayant empêchée de rentrer dans mon nouveau logement à la date prévue.

Voilà les faits :
J'avais envoyé le préavis pour rendre ma location le 31 août 2016 afin de m'installer dans la maison que j'ai achetée et faite rénover entièrement, le remboursement de celle-ci commençant en septembre 2016.
Le 2 août, j'ai amené des affaires et j'ai constaté une fuite d'eau provenant de la salle de bain au-dessus de la cuisine. L'eau suintait à 2 endroits du plafond. J'appelle le plombier ayant fait tous les travaux. Il vient réparer le jour même. Il s'agissait d'un raccord fuyant sur l'alimentation sous la baignoire.
Le week-end du 6 et 7 août, j'amène tous mes meubles avec 2 personnes. Je repasse dans la semaine. La chasse d'eau est utilisée ce jour.
Revenant à nouveau le samedi 13, je découvre le sol de ma cuisine complètement inondé, des flaques d'eau sur les plans de travail, plaques à induction, peintures fripées sur les murs, cloques au plafond, etc...
J'appelle à nouveau l'artisan qui est en vacances. Je m'entends répondre par son beau-père qui prenait les appels "appelez quelqu'un d'autre et faites réparer".
Je décide donc d'appeler mon assurance et de demander le passage d'un expert afin qu'il constate la fuite et la faute de l'artisan et que tout soit pris en charge. Celui-ci ne venant que le 28 septembre, je me retrouvais donc sans eau courante dans la maison (impossible de couper uniquement la partie avec la fuite puisque alimentation générale et pas de vanne à cet endroit précis). Ma maison n'était donc pas habitable surtout avec un bébé d'un an. J'ai donc dû demander à ma propriétaire de reculer mon départ ce qui fait que je ne suis partie que fin octobre de sa location. Bien entendu j'ai quand même eu un préavis de 3 mois.
A ce jour, j'ai donc 5 mois de loyers qui n'auraient pas dû être s'il n'y avait pas eu cette fuite, sans parler de l'assurance de 2 maisons, du double kilométrage pour aller travailler, chauffage dans 2 maisons ainsi qu'abonnement edf, etc.
A noter que l'expert mandaté par mon assurance est reparti en ne notant que les plinthes de cuisine à changer. Il n'a rien vérifier d'autre. J'ai fait appel au cuisiniste : colonne de frigo à changer + plan de travail = 2600 € de réparations! Je l'ai entendu dire à l'artisan (dont l'expert de son côté ne s'est pas déplacé le 28 septembre mais début novembre!)"vu tout ce qu'il reste à faire, ce n'est pas vous qui l'empêchez de s'installer". Or il ne restait que du parquet à poser au premier étage et des murs du séjour à peindre. Ma maison était achevée et habitable si on s'en réfère à la définition des impôts quand à l'achèvement des travaux pour un immeuble d'habitation.

Depuis plusieurs mois maintenant, je demande la prise en charge des frais que j'ai dû supporter mais on me répond que l'expert n'a pas pu justifier que j'étais prête à emménager.

J'aimerais savoir comment obtenir le dédommagement des ces 5 mois avec 2 logements. J'ai fait faire des attestations aux deux personnes ayant déménagé mes meubles ainsi qu'un témoin présent ce jour-là. Que puis-je fournir de plus pour que l'assurance m'indemnise?

Merci pour vos conseils.

Poser une question Ajouter un message - répondre

Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]