Démarches à faire suite brulure chez esthéticienne

Sujet vu 5316 fois - 14 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 11/09/14 à 21:34
> Droit de la santé > Indemnisation des victimes


emi1309, Haute-Garonne, Posté le 11/09/2014 à 21:34
4 message(s), Inscription le 11/09/2014
Bonjour,

je vous écris suite à une mésaventure chez l'esthéticienne cette semaine. Je fais depuis 1 an environ des séances d'épilation à la lumière pulsée, sans aucun souci jusqu'ici.
A la séance de cette semaine, la machine revenait de chez le réparateur a priori, et tout de suite après l'application sur la première jambe j'ai ressenti une brulure inhabituelle. On a arrété totalement la séance, et les brulures se faisaient de plus en plus fortes.
Dans l'heure qui a suivi, j'ai été aux urgences, qui m'ont dit qu'ils s'agissait de brulures superficielles à surveiller. Je viens de voir mon medecin généraliste, les brulures sont assez importantes à plusieurs endroits, j'ai le devant de la jambe totalement brulé, la chair à vif à certains endroits, des risques de cicatrices sur toute la jambe, et je suis sous antibiotiques contre les infections.
Je ne voulais pas porter plainte au départ car après 1 an dans ce salon je connais bien l'esthéticienne et je ne voulais pas lui faire de tort, mais je commence à songer aux futures séquelles et j'envisage de le faire. Je ne sais pas vers qui me tourner, qui je dois contacter, si ma demande est bien légitime, ce que je dois réclamer...
Quelqu'un saurait m'orienter un peu dans cette affaire?

Merci beaucoup

Emilie

Poser une question Ajouter un message - répondre
emi1309, Haute-Garonne, Posté le 11/09/2014 à 22:27
4 message(s), Inscription le 11/09/2014
je n'y avais même pas pensé, merci...

Lag0, Seine-et-Marne, Posté le 12/09/2014 à 07:40
11359 message(s), Inscription le 27/08/2012
Administrateur
Bonjour,
Puisque vous souhaitez porter plainte, il faut vous rendre au commissariat de police ou à la gendarmerie.
Pour ce genre d'affaire, l'assistance d'un avocat est à envisager...

moisse, Vendée, Posté le 14/09/2014 à 17:54
12067 message(s), Inscription le 06/03/2013
Bonsoir,
Lors du dépôt de plainte, demandez une convocation auprès d'un médecin légiste.
Cela permettra de fixer la nature, l'étendue et la gravité des dommages, le cas échéant la durée d'une ITT.

__________________________
Amicalement
De toutes façons je suis ataraxique.

emi1309, Haute-Garonne, Posté le 17/09/2014 à 20:04
4 message(s), Inscription le 11/09/2014
Bonsoir,
merci à tous pour vos réponses.
J'ai contacté l'esthéticienne, a priori nous allons convenir d'un accord à l'amiable, pas de plainte donc.

Par contre, elle souhaite me régler elle même la somme que je réclame, puis ensuite s'arranger avec le fournisseur qui selon elle est en tort. En soi, pas de souci pour moi. Mais je n'ai aucune idée du montant que je suis en droit de réclamer... Je sais que je dois prendre en compte la douleur, le préjudice esthétique actuel mais aussi le fait que je risque d'avoir des cicatrices à vie, mais je ne connais pas du tout les montants... Comme je ne porte pas plainte, je ne peux pas avoir recours à un medecin légiste?

J'ai bien un compte rendu des urgences ainsi qu'un certificat de mon medecin généraliste.

Merci beaucoup

lilie2802, Posté le 26/10/2014 à 00:07
2 message(s), Inscription le 26/10/2014
Bonjour,
Je vis exactement le même cauchemar que vous. Mon esthéticienne m'a brûlé les 2 jambes au 2ème degré lors de ma 5ème séance d'épilation à la lumière pulsée. J'ai les jambes zébrées de haut en bas et de nombreuses plaies à vif. Comme vous j'ai dû aller aux urgences et j'ai des soins infirmiers quotidiens très douloureux. Je suis en arrêt de travail pour 10 jours. Je commence à réaliser la gravité de mes blessures et bien que je ne souhaitais pas déposer plainte, je commence à envisager cette éventualité. Je pourrais m'arranger à l'amiable mais comme vous je ne sais pas à quel hauteur je peux espérer être dédommagée.
Serait-il possible que nous échangions sur ce sujet? Je suis complètement perdue. Merci de votre réponse.

emi1309, Haute-Garonne, Posté le 26/10/2014 à 12:55
4 message(s), Inscription le 11/09/2014
Bonjour,

pour ma part il s'agit d'une seule jambe, et je n'ai eu aucun arrêt de travail.
Je n'ai eu aucune réponse concernant le dédommagement, j'ai donc fait appel au service juridique de mon assurance... Je suis couverte pour ce genre de recours, mais je ne sais pas si c'est le cas pour toutes les assurances. Je n'ai eu aucun retour pour l'instant, donc je ne sais pas du tout ce quoi je vais pouvoir réclamer.
Dans mon cas, les brulures ont bien évolué, je n'aurais pas de cicatrices définitives mais je suis zébrée également, et mon médecin m'a dit qu'il faudrait plusieurs mois pour revenir à une situation normale.
Je vous tiens au courant dès que j'ai des nouvelles de mon assurance, sachant que dans votre cas avec un arrêt de 10 jours et deux fois plus de brulures, vous pourrez demander bien plus que moi!

Bon courage,

Emilie

lilie2802, Posté le 02/11/2014 à 23:02
2 message(s), Inscription le 26/10/2014
Bonsoir,
Merci pour votre réponse. Suite à mon passage aux urgences et au vu de la gravité de mes brûlures j'ai dû consulter un chirurgien plasticien au service des brûlés du CHU de Nantes. Par chance, j'ai échappé à la greffe mais je continue les soins quotidiens (14 plaies à vif sur la jambe gauche et 3 sur la droite). J'en suis aujourd'hui à 15 jours d'arrêt de travail et j'ai encore des soins infirmiers pour 1 semaine. J'ai fait les démarches auprès de mon assurance (pas encore de nouvelles à ce jour) et contacté une juriste. Si je porte plainte, une procédure pénale sera engagée. Mon estheticienne encourt de graves sanctions (pouvant aller jusqu'à 30000€ d'amende et 2 ans d'emprisonnement), outre la fermeture de son institut. C'est une décision difficile à prendre que de déposer plainte. Mais les conséquences de telles brûlures ne sont pas à négliger. Donc je suis dans le flou total.
Avez vous eu du nouveau de votre côté?
Je vous souhaite bon courage et bon rétablissement
Lilie

Emara, Posté le 14/03/2016 à 16:53
1 message(s), Inscription le 14/03/2016
Bonjour, je suis journaliste à RFI(Radio France internationale) et je fais justement un reportage sur ces incidents suite à une épilation à la lumière pulsée. Une victime peut-elle témoigner de son cas ? Si oui, on peut se retrouver à Paris ou en région parisienne pour enregistrer son témoignage. Courage !
Cordialement,
Emara

Lilla, Posté le 18/08/2016 à 20:31
1 message(s), Inscription le 18/08/2016
Bonjour,
J'ai aussi été brulee a la lumière pulsee lors de ma deuxième séance seulement. L'esthéticienne voulait avoir rapidement du résultat et a augmenté l'intensité sans même me demander mon avis. Cela fait 10jours et les taches sont toujours la. J'ai peur.

Naniejura, Posté le 16/11/2016 à 00:17
1 message(s), Inscription le 16/11/2016
Bonjour, je me retrouve avec un même problème que vous. Après onze séances de lumière pulsée sur le maillot les aisselles et les jambes sans aucun souci de brûlure (mise à part un réglage trop faible qui ne me permettait pas d'obtenir de résultat durant les 6 premières séances donc on a augmenté) je me retrouve avec des marques de brûlure en forme de rectangle rouges/brunes hyperpigmentées et atroces sur l'avant des jambes. Je ne comprends pas ce qu'il a pu se passer, car je ne prends aucun traitement et pas pris le soleil depuis plus de 2 mois. La seule différence c'est le changement de filtre je suis passé du rouge au orange (Adlight) moins filtrant apparemment et l'intensité a été augmenté progressivement sans pour autant être douloureuse. que s'est-il passé pour vous? Est-ce que les taches brunes sont parties ? Comment les as-vous traité ? Moi je mets de la biafine, crème hydratante à l'acide hyaluronique prescrite par le medecin, et une amie magnétiseuse m'a levé les brûlures en espérant que ça atténue les marques... j'ai trop peur de rester zébrée comme ça a vie

sofye, Posté le 03/12/2016 à 22:32
1 message(s), Inscription le 03/12/2016
Bonjour je tombe sur ce post à la recherche d'information ,car je viens d’être brulée aussi en institut avec une épilation lumière pulsé, au niveau du maillot j'ai fait une déclaration a mon assurance et je n'ai aucun retour pour le moment,pouvez vous m'informer des suites dans vos situation, il est vrai que c'est délicat de porter plaintes aussi en bon terme avec l'esthéticienne mais effectivement arret de travail douleur subit mérite tout de même de ne pas laisser les choses sans rien faire .merci pour votre retour


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]