Arret de travail suite a un accident

Sujet vu 781 fois - 1 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 08/04/16 à 14:00
> Droit de la santé > Droit des malades


Solidus, Pyrénées-Atlantiques, Posté le 08/04/2016 à 14:00
1 message(s), Inscription le 08/04/2016
Bonjour
Je suis actuelement en arret de travail suite un accident survenus sur trajet domicile travail jeudi dernier (31 mars) j ai immediatement consulter le medecin militaire et m a mis aussitit en arret de travail suite a la constatation de mes blessures. Neanmoins il m a prescrit des medicaments inflammatoire et une ordonnance pour une radio!
A la suite je suis rentre en caserne ou j ai appliquer tout la procedure a savoir m inscrit sur le registre des accidents sur le journal de bord et prevenir mon chef de caserne qui m a repondus que cet arret ne pouvais pas se subsituter a un prolongement par un praticien civile! Or le medecin militairr que j ai consulter le matin meme m a clairement dire le contraire! Donc qui dois je vroire car du coup celui ci m avais arret pour 3 jours avec le dimanche inclus mais la douleurs a percister et je suis donc aller voir mon medecin traitant! Mais du coup mes perssions sont reculer ou pas!?!
Et suis je dans la legalite ou pas!?!?! J aimerais savoir car je dois revoir un medecin lundi!

Poser une question Ajouter un message - répondre
morobar, Vendée, Posté le 08/04/2016 à 18:45
6132 message(s), Inscription le 09/11/2015
Bonjour,
Citation :
mon chef de caserne qui m a repondus que cet arret ne pouvais pas se subsituter a un prolongement par un praticien civile

Ce propos est incompréhensible puisqu'à ce moment vous n'avez pas consulté un médecin civil.
Je suppose que vous voulez die qu'un médecin civil ne pouvait pas prolonger un arrêt de travail ordonné par un médecin militaire, et que sel ce médecin militaire pouvait prolonger votre arrêt.
L'armée dispose de son corps médical et d'hôpitaux.
Je ne connais pas le code militaire, mais il me parait plus prudent de faire confiance à la fois à votre hiérarchie et au corps médical militaire, au moins encore quelques temps.


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]