Controlé positif a la morphine ,mais je ne prend rien

Sujet vu 731 fois - 4 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 14/02/16 à 08:41
> Droit routier > Code de la route


cram52, Haute-Marne, Posté le 14/02/2016 à 08:41
3 message(s), Inscription le 13/02/2016
Bonjour,

Voila ma question : il y a 6 mois, j'ai eu un grave accident de voiture. Il y avait ma fille et une copine à elle, les filles n'ont rien eu mais moi, j'ai été gravement blessée, voiture détruite, pas de dommage collatéral.

Il y a 3 jours, j'ai reçu une convocation par la police, je m'y rend rapidement et, là, surprise, ils me disent "taux de morphine trop élevé" alors que je ne prends rien sauf du Doliprane 1000 pour mes maux de tête.

Dites-moi ce que je risque ?

Je précise aussi : pas d'alcool et je ne roulais pas vite.

Merci d'avance de vos réponses.

Poser une question Ajouter un message - répondre
Tisuisse, Posté le 14/02/2016 à 10:23
11190 message(s), Inscription le 10/06/2008
Administrateur
Bonjour,

Vous prenez du Doliprane suite à ordonnance du médecin ou par auto-médication ?

cram52, Haute-Marne, Posté le 14/02/2016 à 13:14
3 message(s), Inscription le 13/02/2016
bonjour je prend le doliprane par auto-medication

citoyenalpha, Posté le 14/02/2016 à 17:15
3564 message(s), Inscription le 25/02/2008
Modérateur
Bonjour

la morphine est bien une substance stupéfiante utilisée le plus souvent comme antalgique

Bien souvent la morphine est administrée avant la réalisation du bilan sanguin. En effet la priorité est de traiter la douleur et non de vérifier le taux de substance illicite potentiel.
Donc il me semble qu'il conviendrait de contester l'infraction reprochée du fait de l'administration de morphine par les équipes de secours avant la réalisation du prélèvement sanguin.

Pour ce faire vous pouvez demander, par lettre recommandée, une copie de votre dossier au directeur de l'hôpital où vous avez été traité. Précisez l'objet de votre demande. Vous pouvez écrire au procureur pour l'informer de votre contestation et de votre intention de réclamer la vérification de l'heure du prélèvement par rapport à l'heure d'administration des morphiniques dont vous avez fait sûrement l'objet.

A mon avis les poursuites cesseront. pour information le doliprane est du paracétamol et non de la morphine

Restant à votre disposition

cram52, Haute-Marne, Posté le 14/02/2016 à 19:26
3 message(s), Inscription le 13/02/2016
merci a vous pour vos raiponce c'est bien se qu'il me sembler


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]